Le circuit des fontaines de Bordeaux

 Dans Coup de coeur, Hôtel

Aujourd’hui, nous vous vous proposons de partir à la découverte de quelques fontaines de Bordeaux.

Au XIXe siècle, la ville s’est dotée de fontaines pour, d’une part, apporter de l’eau aux habitants, et de l’autre, leur offrir un lieu alliant convivialité, fraîcheur et beauté.

La fontaine des Girondins

Commençons par la plus imposante, située sur ce qui est, paraît-il, la plus grande place d’Europe (12 ha) : La Place des Quinconces. S’y trouvait, jusqu’à la Révolution une forteresse, le Château Trompette. Côté fleuve, en 1828, ont été placées deux colonnes rostrales (ornées de rostres de navires), destinées aux passagers et aux équipages des bateaux naviguant sur la Garonne (les statues, représentant le commerce et la navigation, à leur sommet, font face au fleuve).

Si vous regardez vers la ville, vous ne pouvez pas manquer le Monument aux Girondins érigé en mémoire des députés girondins pendant la Révolution. Une colonne de 43 m porte un génie de la Liberté brisant ses chaînes d’une main et tenant de l’autre les palmes de la Liberté. La statue semble contempler la ville. Plus bas, côté ville, trois femmes symbolisent Bordeaux (la plus haute représente Bordeaux, les deux autres La Garonne et la Dordogne). Côté fleuve, un Coq Gaulois et deux femmes qui représentent l’Histoire et l’Éloquence. Les Girondins sont symbolisés par… leur absence ! Faute de budget on a renoncé aux sculptures les représentant. De chaque côté de la colonne, trente-quatre sculptures de personnages et d’animaux chargés de symboles constituent l’ensemble de la fontaine et magnifient les valeurs de la IIIe République.

Pour découvrir cette splendide fontaine de façon ludique, nous vous proposons un quizz.
Nous vous donnons les symboles, à vous de trouver l’élément sculpté, humain ou animal, qui l’évoque.

 

Côté Grand Théâtre :

Le Triomphe de la République : assise sur son char, la République brandit un sceptre.

À ses pieds, de chaque côté, Le Travail et La Justice sont symbolisés par : ……………………………………………………………………………
La force publique, la Police, est représentée par : ………………………………….
L’éducation obligatoire est symbolisée par : …………………………………………
Le service militaire par : ……………………………………………………………….
Le char et son attelage fougueux semblent terrasser 3 vices :
Le Mensonge : ………………………………………………………………………………………
L’Ignorance : …………………………………………………………………………………………..
La Débauche et la Luxure : ……………………………………………………………………….

Côté Jardin Public  :

La scène sculptée évoque ici Le Triomphe de la Concorde.
Une femme, en haut, brandit un rameau d’olivier, dont la signification est bien connue.
Là aussi, de nombreux personnages symbolisent les valeurs de la République, à vous de les repérer.
La Fraternité : ……………………………………………………………………………………….
L’Abondance : ………………………………………………………………………………………..
Les Arts : ……………………………………………………………………………………………..

Observons les chevaux :

En quoi sont-ils extraordinaires ? ………………………………………………………………………………………………………………………..
Admirez comme le jaillissement de l’eau semble les faire bondir hors de l’océan. Le jour, c’est magnifique. La nuit, c’est féérique.

Un peu d’histoire

En 1942, l’occupant fit démonter la fontaine en vue d’en faire des canons (l’art transformé en instrument de mort, quelle horreur !). Deux ans plus tard, les éléments de la fontaine furent retrouvés à Angers puis rendus à Bordeaux en 1945. Faute d’argent, les Bordelais durent attendre l’approche des élections municipales de 1983 pour retrouver leur fontaine. Sauf… trois petits personnages qui se trouvaient sur la sphère portée dans sa main droite par la République.

La solution du quizz en fin d’article

 

La fontaine des 3 Grâces

Située au centre de la place de la Bourse. Autrefois s’y trouvait une statue de Louis XV, remplacée plus tard par une statue de Napoléon III. La statue des trois Grâces fut érigée en 1869. Ce sont Aglaé, Euphrosyne et Thalie, des filles de Zeus, jeunes et belles pour l’éternité. Plus agréables à contempler que l’Empereur, non ?
Aglaé, une couronne de fleurs sur la tête, contemple la Garonne et le Miroir d’Eau (voir notre précédent article sur le Miroir d’Eau). Euphrosyne, tête baissée, yeux mi-clos, les cheveux tombant sur les épaules, des perles tressées dans sa coiffure, fait face au pont de pierre. Thalie, coiffée d’un chignon, admire la ville (elle a bien raison).
L’eau jaillit de trois côtés des jarres que portent les Grâces. Observez la manière dont elles les tiennent. Dans la partie basse de la fontaine, des enfants chevauchent des dauphins.

Prenez la rue Fernand Philippart pour accéder à la Place du Parlement.

La fontaine de la Place du Parlement

Construite en 1866, elle semble trapue. Au sommet, quatre visages féminins regardent de chaque côté de la jolie Place du Parlement. L’eau s’écoule de la bouche de quatre barbus. Si la fontaine a perdu son utilité d’approvisionnement d’eau, elle reste un lieu de rencontre pour y retrouver famille ou amis avant de prendre un verre ou un repas dans l’un des nombreux restaurants de la place.

la-fontaine-du-parlement

La fontaine de la Grave

Construite en 1887 dans le quartier St Michel, la Fontaine de la Grave, également appelée la fontaine des salinières, parce qu’elle se situe au bout du quai de la grave sur le quai des salinières, là où on déchargeait le sel, a été conçue par Richard-François Bonfin, architecte de Bordeaux. Elle a été classée monument historique en 1925. C’est une colonne crénelée en pierre, surmontée de langues de pierre pour évoquer l’eau qui jaillit. En réalité elle sort par la gueule de quatre têtes d’animaux sculptées dans des mascarons.

 

La fontaine Amédée Larrieu

Un peu à l’écart du centre-ville de Bordeaux, la fontaine Amédée Larrieu, ou plutôt les fontaines, car elles sont au nombre de trois, forment un ensemble gracieux dans un cadre qui invite au repos. Au centre de la place formée par l’intersection de la rue de Pessac, la rue Louis Mie et la rue de Belfort, à environ 1 km à l’ouest de la Place de la Victoire, la fontaine principale Burdigala fait allusion au négoce principal de Bordeaux, le vin, ainsi qu’au commerce maritime et fluvial. Vous y trouverez tritons, poissons, un coquillage, une ancre de bateau, un cep de vigne et une nymphe à la barre d’un voilier. Au sommet, une femme prend une grappe de raisin au-dessus de deux chérubins, dont l’un vendange pendant que l’autre se régale de quelques grains de raisin.

Au fond de la place, deux autres fontaines forment un demi-cercle, de chaque côté d’une ferronnerie en forme d’éventail art déco. Dans la fontaine de gauche, une femme. Dans celle de droite, un homme. Ces deux statues sont entourées des mêmes symboles que celle de la fontaine centrale.

Des indications gravées dans la pierre expliquent le nom donné à cet ensemble.

 

Pour plus de détails, consultez les sites suivants : Toutartfaire.com et surtout 33-bordeaux.com, une mine de renseignements donnés généreusement par un passionné de Bordeaux.

 

NB : Licteur = fut, un temps, l’emblème en France de l’union et la force.

Solutions du Quizz

Symboles Élément évocateur
Le Travail et la Justice un forgeron et son marteau – une femme et son glaive (Monument aux girondins 11)
La Force Publique le lion (Monument aux girondins 9)
L’Éducation obligatoire l’enfant qui tient un faisceau licteur, un autre lit et un 3ème est assis sur des livres (Monument aux girondins 6)
Le Service Militaire l’enfant au drapeau (Monument aux girondins 1)
Le Mensonge l’homme au masque (dans l’eau) (Monument aux girondins 10 à gauche)
L’Ignorance l’homme qui semble vouloir se cacher(Monument aux girondins 10 au centre)
La Débauche et la Luxure l’homme aux oreilles de cochon (Monument aux girondins 10 à droite)
Recommended Posts